Blog

Le bronzage, comment ça marche ?

#bronzage , #processus de bronzage , #comment bronzer , #pourquoi bronzons nous , #mécanisme du bronzage , #bronzer vite , #bien bronzer
comment bien bronzer

Comment notre peau bronze-t-elle ?

Une peau bronzée est synonyme de bonne santé et de bonne mine ! Votre peau devient belle, hâlée et dorée mais savez-vous ce qu’il se passe réellement lorsque vous bronzez ?


La peau
représente en moyenne 16% du poids d’un individu. Elle remplit plusieurs fonctions vitales, notamment dans le métabolisme général (régulation thermique par la sudation et synthèse de la vitamine D sous l’action des rayons solaires), et de protection (contre l’environnement, la déshydratation et les rayons solaires).

Pourquoi les individus de l’équateur ont-ils naturellement la peau plus foncée que les Scandinaves ? c’est le résultat de l’évolution. La peau des personnes sur l’équateur s’est équipée d’un mécanisme lui permettant de filtrer fortement un soleil puissant tandis que la peau des Scandinaves reste claire afin de ne pas filtrer inutilement un rayonnement solaire peu intense mais nécessaire au fonctionnement de l’organisme.

Il existe 3 catégories de rayons ultraviolets : les UVA, les UVB et les UVC.
Les UVC, dangereux, sont filtrés par la couche d'ozone et n'atteignent donc pas la surface de la terre.

C’est grâce aux UVA et aux UVB que la peau bronze
.

Notre peau est composée de trois couches que sont l'hypoderme, la couche la plus profonde, le derme, la couche intermédiaire, et enfin l'épiderme, la couche la plus superficielle de la peau.

Comment bronze-t-on ?

L’épiderme contient plusieurs cellules dont les mélanocytes et les kératinocytes, cellules clés de la pigmentation de la peau.

Sous l’action des UVB (5% des UV reçus sur terre), les mélanocytes produisent de la mélanine. La mélanine est le pigment responsable de la teinte de la peau ainsi que du bronzage plus ou moins important et différent selon votre phototype.

Les UVA (95% des UV reçus sur terre) permettent à la mélanine de s’oxyder. En captant les UVA et en brunissant, la mélanine crée une barrière protectrice empêchant le rayonnement de pénétrer en profondeur vers les couches fragiles de la peau (photoprotection).

Cette photo-protection fonctionne-t-elle toujours ?

Chaque individu produit une quantité de mélanine plus ou moins importante en fonction de son code génétique, ce qui explique pourquoi nous ne bronzons pas tous au même rythme, ni à la même intensité !

Chez les individus roux, la majorité des pigments de la peau sont de la phéomélanine. Ils sont rouges et ne protègent pas. En revanche, les personnes à peau mate ou foncée ont une très grande majorité d'eumélanine, un pigment brun qui protège très efficacement !

De même, certains individus ont un type de peau inadapté à leur environnement. En Australie, si les Aborigènes ont une peau parfaitement adaptée au puissant soleil, fruit de l’évolution des 50000 dernières années, la peau des anciens « colons » britanniques n’a pour sa part pas eu le temps de s’adapter sur les 250 dernières années.

Le conseil Point Soleil :

Le processus de bronzage est le même en pleine nature ou en cabine de bronzage. La nature des UV et la réaction d’une personne au rayonnement UV sont les mêmes. La différence entre soleil et cabine réside dans trois éléments principaux :

- En cabine, seuls les rayonnements utiles au mécanisme du bronzage sont présents.
- Au soleil, la teneur en UVB est plus importante qu’en cabine.
- En pleine nature, le rayonnement varie selon la météo et l’heure de la journée. Il est constant en cabine

Il est donc possible de compter tant sur le soleil que sur les cabines de bronzage, dans le cadre d’une recherche d’exposition optimale aux UV.

Leurs effets se complètent, et le recours aux cabines UV est une alternative chaque fois que l’exposition solaire est déficiente (en hiver, latitude, lorsque la météo est défavorable, …).


En savoir plus

Attention ! L'exposition aux rayonnements d'un appareil de bronzage peut provoquer des cancers de la peau et des yeux et est responsable d'un vieillissement cutané prématuré. L'existence d'une règlementation du bronzage artificiel ne permet pas d'éliminer les risques sanitaires encourus en cas d'exposition, en particulier le risque de cancer. L'utilisation de ces appareils est interdite aux personnes de moins de 18 ans. Porter les lunettes de protection fournies.